Dans la préfecture de Kanagawa (神奈川県), se trouve la ville de Yokosuka (横須賀市), à la fin de l’époque d’Edo (江戸時代) y fut crée à la demande du Shogun, le premier arsenal moderne du Japon (Yokosuka kaigun kosho / 横須賀海軍工廠).
À partir de 1864, l’ingénieur français François-Léonce Verny (1837-1908) fut dépêché sur place pour construire l’arsenal de Yokosuka. Puis, après la révolution de Meiji, un autre ingénieur français Louis Émile Bertin (1840-1924), fut envoyé à la demande du gouvernement impérial pour modernisé l’arsenal et construire de nouveaux cuirassés pour la marine impériale japonaise (大日本帝國海軍 Dai-Nihon Teikoku Kaigun).Cependant, si la France a beaucoup contribué à la naissance de la marine japonaise moderne, la Royal Navy britannique y fut aussi un contributeur très important.

Croiseur-cuirassé japonais Hongo le plus grand de la flotte japonaise : [photographie de presse] / [Agence Rol]
Source: Bibliothèque nationale de France

La marine impériale japonaise avait un problème avec l’alimentation de ses marins, la  nourriture servi était trop pauvre en vitamine B1 ce qui provoquait de trop nombreux cas de béribéri.De leurs cotés, les marines occidentales fortes de leurs expériences en matières de malnutrition à bord de leurs navires, avaient déjà repensé leurs menus.
Sur les navires de la Royal Navy on servait un ragout au bœuf épicé au curry servi avec du pain.
Au japon, il fut décidé de servir ce même ragout mais avec du riz au lieu du pain, comme le riz contrairement au blé ne contient pas la fameuse vitamine B1, la sauce du curry fut épaissie avec de la farine de blé. C’est ainsi que le curry servie avec du riz (« kare-raisu » / カレーライス) a d’abord été popularisé chez les marins avant de progressivement devenir le plat si populaire que l’on connaît aujourd’hui.
C’est aussi pour cette raison que les japonais considèrent le « kare-raisu » comme étant d’origine occidental (洋食).

De nos jours, par tradition, le curry est servi aux équipages de la force maritime d’autodéfense japonaise (kaijyo jietai / 海上自衛隊) chaque vendredi. On peux aussi noter que la ville de Yokosuka est réputé dans tout le Japon comme le berceau du « kare-raisu » et pour son « curry de la marine militaire », le fameux « kaigun-kare » (海軍カレー), qui est bien sur délicieux !

Ci-dessous deux boites de « kaigun-kare » 海軍カレー que j’ai eu le plaisir de gouter ! ♡

yokosuka kaigun-kare NAVY blue(よこすか海軍カレーネイビーブルー)

yokosuka kaigun-kare BEEF(よこすか海軍カレービーフ)

Si vous habitez au Japon, vous pouvez les commander ici →よこすか海軍カレー&黒船シチューセット ou là → よこすか海軍カレー レトルト(3食入り)

À lire sur le meme sujet :
– pour en savoir plus sur François-Léonce Verny (en francais)
– pour en savoir plus sur Louis Émile Bertin (en francais)
– japanese curry and the NAVY→ cliquez ici (en anglais)
– 海軍カレー sur wikipedia → cliquez ici (en japonais)